FOOTBALL CLUB COLTINES : site officiel du club de foot de COLTINES - footeo

Le grand rituel

Le rituel d’avant match chez le footballeur amateur

le 21 mars 2009

Zen, serein,  je me concentre sur le premier ballon que je vais toucher…Aujourd’hui, c’est mon jour, je suis en pleine possession de mes moyens, je me sens bien. Le coach a raison de m’aligner titulaire,  je ne vais pas le décevoir ! Et puis, il y a tous mes coéquipiers qui sont dans une forme dantesque, à peine arrivé au stade, ils chambrent déjà…On va gagner, j’en suis sûr ! En plus, il fait beau…

Donc je reprend, Zen, Serein, concentré, je ne me livre pas trop, tout en m’imposant physiquement…Deux touches de balles maximum, jeu simple et efficace…En plus, il y a ma famille et les copains qui viennent me voir jouer, il faut que j’assure un max, que je leur montre mon savoir-faire, il n’y a pas que les pros qui savent jouer…Allé si je marque, je leur dédicace le but…On va gagner, on va les avoir !

Donc Zen, serein, concentré, bien en place, appliqué, je monte en puissance petit à petit, je multiplie les appels de balles, je durcie les contacts…Et si l’entraîneur change ses plans et me met remplaçant ?!? La looze. Non, pas moyen, j’ai fait de bons entrainements cette semaine…Alors, Zen, serein, concentré, en place…

Ça y est on entre dans le vestiaire, ce qui signifie que le match débute dans 1 heure ! Hop, je file prendre ma place habituelle (dans le coin) à cotés des joueurs avec lesquels je m’entend le mieux…Là, en ouvrant mon sac, toujours un petit coup de stress à savoir si j’ai rien oublié…Non c’est bon, j’ai tout ce qu’il faut…Je suis prêt, c’est parti je me change…Bien sur, il y en a toujours un qui n’a pas lavé ses chaussettes de la semaine dernière…Il mériterait d’être remplaçant celui-là !

Le coach attaque le discours et galère à trouver une craie pour nous expliquer ses propos sur tableau noir…Je note quelques déceptions sur le visage des remplaçants et critique certains de ses choix…Mais bon , c’est le coach, donc respect total. Il fait au mieux, avec les moyens du bord…Donc le coach à répété, ce que je me suis répété depuis que je suis levé : Zen, Serein, concentré, bien en place, appliqué, jeu simple et efficace, collectif, on écarte sur les ailes, on cherche la profondeur, on met le pied…

C’est l’heure de l’échauffement (Ouf, il ne s’arrêtait plus de parler…). On s’échauffe bien, on s’étire…Vivement que ça commence, j’aime pas l’échauffement ! On lâche rien ! Aujourd’hui, on gagne !!

Retour aux vestiaires, on met nos maillots, le coach donne les dernières instructions. Plus grand monde ne l’écoute, chacun est déjà dans le match…Les encouragements (oral ou souvent caractérisé par une tape sur le cul) se font de plus en plus vifs…

Il y a de l’électricité dans l’air ! La tension est palpable, presque tactile. Vivement le coup d’envoi, que tout ce “bon stress” s’évacue par le jeu.

Hop vérification des licences…Le capitaine d’en face ne rigole vraiment pas. Il a l’air super dans le match…Tant mieux, car nous aussi ! On va leur montrer de quoi on est capable, on va rien lâcher ! On se positionne sur le terrain, chacun à sa place, une petite envie de faire pipi du à la pression m’envahit, rien de bien grave, je suis habitué maintenant à gérer tout ça, d’autant plus qu’on va gagner…

Aucun événement